Je t'ai rêvé

by - 11:51

(Cliquez sur le titre pour voir l'article)


Auteurs : Francesca Zappia
Broché : 450 pages
Editeur : Robert Laffont
Collection : Collection R
Sortie : 12 novembre 2015
Prix : 18,50 €

Résumé :

La folie est son quotidien, rien ne la préparait à être " normale ".
- On joue au jeu des vingt questions ?
- OK , mais c'est moi qui les pose cette fois.
- Ça marche.
- Si je devine en moins de cinq questions, je serai vraiment déçue.
Il esquisse un sourire et répond :
- Ne m'insulte pas.
- Est-ce que tu es vivant ?
- Oui.
- Tu habites ici ?
- Oui.
- Je te connais ?
- Oui.
- Est-ce que je t'ai rêvé ?

Mon Avis :

Lors de sa sortie en France, je ne l'avais pas vraiment calculé, j'avais rapidement lu des avis dessus mais sans plus. Mais en décembre dernier, j'étais au plus bas, la meilleure solution pour moi de m'en sortir ou tout du moins survivre, était de me remettre à la lecture, j'ai donc eu une fièvre acheteuse et ai acheté pas mal de bouquins sur Amazon dont Amazon UK sur lequel j'ai fais beaucoup de bonnes affaires. Je me suis créée une WL Mental Health donc Santé mental, ne comportant que des livres traitant de maladies mentales comme les troubles alimentaires, la dépression, la schizophrénie, enfin bref, tout ce qui touche à la santé mentale. J'ai aussi voulu me faire une jolie collection de HardCover et je me suis fais plaisir en commandant celui-ci pour Noël (que j'ai eu mi janvier... Noël en retard 😅) qui en plus d'être intéressant, est sublime et je ne regrette absolument pas ma lecture !

On suit donc dans ce livre Alex, jeune fille de 17 ans souffrant de schizophrénie, qui arrive dans un nouveau lycée après s'être fait virer du précédent. Les toutes premières pages montrent une de ses premières crises de schizophrénie lorsqu'elle rencontre un garçon qu'elle nommera "Blue Eyes" et qu'elle pensera avoir libéré des homards dans un supermarché. Quelques années plus tard, elle doutera alors de tout, elle prendra des photos de tout ce qu'elle voit pour être sûre que c'est la réalité. Et elle pense avoir tout halluciné lorsqu'elle était petite, comme sa mère le lui a dit, elle n'a jamais libéré les homards mais elle ne sait pas si Blue Eyes était réel ou non.
Dans son nouveau lycée, elle va rencontrer Miles, mais aussi d'autres camarades et va essayer de leur cacher sa maladie et ne surtout pas se faire remarquer, ce qui va être compliqué lorsque l'on a les cheveux rouge naturellement...

Je ne vais pas plus résumer, mais j'ai adoré ce livre et l'univers dans lequel l'auteure nous transporte ! Comme Alex, on va se mettre à douter à chaque chose qu'elle voit ou vit, on va être perdue, on se pose des questions tout le long, est-ce que ceci ou cela est vrai ? Est-ce que ce personnage est réel ou l'histoire se déroule-t-elle dans sa tête ? On vit à travers elle, et l'auteure, malgré une écriture simple, se débrouille pour que l'on soit réellement dans l'histoire.

Mais ce livre n'est pas seulement sur la maladie d'Alex, à vrai dire il est sur sa vie, on voit ce qu'elle voit, on pense ce qu'elle pense, on vit ses émotions, on se pose les mêmes questions qu'elle. On y aborde le thème de la maladie mentale, mais aussi la vie d'une adolescente avec ses bêtises et ses romances.

J'ai beaucoup de mal à écrire une chronique sur ce livre même s'il est encore présent dans ma tête malgré le fait que je l'ai lu il y a quelques temps. J'ai du mal à poser des mots sur cette histoire, j'ai réellement l'impression de l'avoir vécu, et d'ailleurs je me suis reconnue dans plusieurs comportements ou pensées de Alex. Je ne suis pas schizophrène, mais la santé mentale ça me connaît malheureusement, et de nombreuses fois je me demande si tout ce que je vis est en train d'arriver ou si c'est seulement dans ma tête. En décembre donc il y a trois mois, j'étais au plus bas, je ne me suis pas spécialement relevée depuis mais je vis avec, et j'ai eu envie, non, besoin d'en finir, je n'en pouvais plus, et depuis, il m'arrive de temps en temps de penser que peut-être tout ce que je vis aujourd'hui n'est qu'un rêve, une hallucination et que je vais soudainement me réveiller et me retrouver allongée sur mon lit en train d'avaler des cachets. Alors oui, ce livre m'est familier, non pas au niveau du suicide car il n'est absolument pas le thème de ce livre et n'est jamais abordé, mais parce qu'il m'arrive moi aussi, de me demander si ma vie n'est juste pas une hallucination.

Ce livre est donc quelque chose de familier pour moi, il me parle, et je ne regrette absolument pas de l'avoir lu ! Je le conseille volontiers, il n'est pas spécialement triste ou quoi, pas du tout, il vous fait juste entrer dans la tête d'une personne ayant des troubles mentaux.
En ce qui concerne la VO, puisque je l'ai lu en anglais, il est très accessible, et si vous débutez dans la VO, je vous le conseille, il n'est vraiment pas compliqué. D'ailleurs, je trouve que le titre en anglais est très représentatif du livre, même s'il veut quasiment dire la même chose qu'en français, mais c'est Je t'ai inventé/créé, et vu le nombre de choses qui arrive à Alex, nombre de choses qu'elle pense voir ou vivre mais qui ne sont pas réel, je trouve que c'est un excellent titre.

You May Also Like

0 commentaires