Introduction | Développement personnel / Bien-être / Santé

by - 15:24



J'ai demandé il y a quelque temps sur Twitter, si cela vous intéressait une nouvelle catégorie de type "santé/bien-être/développement personnel" et je n'ai reçu que des réponses positives, alors voici cette nouvelle catégorie.

Je pense qu'avant de la débuter, et de faire d'autres articles, il est plus sage que je vous dise le pourquoi de cette catégorie, et qu'est-ce qui m'a poussé à la créer.


Comme certains le savent, j'ai beaucoup de problèmes personnels, des problèmes avec moi-même. J'avais fait un article très très long au début du mois d'août 2016, qui est aujourd'hui, non supprimé mais mis en privé, car il est très personnel, et puisque j'ai voulu passer au dessus de l'anonymat, je ne tenais pas à ce qu'on associe mon texte, mes ressentis, à mon visage.
Je suis donc quelqu'un de dépressif, je suis en dépression depuis quelques années maintenant. Tout a commencé après le décès de mon grand-père, ça a été le déclencheur, mais à l'heure actuelle, cette dépression n'a plus de raison. Je suis passée au-dessus de son décès, j'ai même l'impression que ce fut une autre vie. Il est décédé en août 2010, et je ne suis plus la même personne.
En 2016, j'ai décidé qu'il était temps pour moi de renaître, de devenir la personne que je voulais. Pas immédiatement, mais j'ai décidé de tout faire pour revivre, pour accepter cette dépression comme une partie de moi, sans toutefois la laisser me ronger. J'ai décidé qu'il était temps pour mon renouveau.

Une tonne de choses m'est arrivée cette année, vous êtes un peu au courant si vous aviez lu l'article dont j'ai parlé plus haut, et pendant quelques mois, j'ai réussi à ne plus déprimer, j'ai réussi à passer au-dessus. J'ai même presque cru que je m'en était libérée. Mais ce n'est pas aussi simple. Durant ces derniers mois, j'ai réussi à accepter que cette dépression, ce n'est pas une chose qui me ronge, mais c'est tout simplement une partie de moi. Cette dépression, c'est moi. Je ne veux pas que cela soit quelque chose qui me caractérise, mais je dois bien admettre que c'est tout simplement une énorme partie de ma personne, que je le veuille ou non.

D'ailleurs, si vous n'avez jamais été en dépression, vous vous demandez peut-être ce que ça fait ?
Je ne peux pas répondre pour tout le monde, mais je peux vous expliquer ce que je ressens moi, au quotidien.

Je peux me réveiller le matin, avec une pêche d'enfer, et une forme comme jamais. Je peux passer un des plus beaux moments de ma vie. Mais soudainement, tout peut s'arrêter. Soudainement, la noirceur revient, et je me sens comme prisonnière. De quoi ? Je n'en sais rien. J'ai cette impression d'être prisonnière d'une cage invisible, comme si j'étais prisonnière de mon corps. Comme si j'avais un besoin irrépressible, mais je ne sais pas lequel. Comme si toute cette joie qui m'entourait n'était devenue que noirceur. Ca peut arriver soudainement, et durer durant des jours entiers. Je ne le montre pas, et d'ailleurs, personne n'est au courant. Ma mère, avec qui j'ai toujours vécu et vis toujours à l'heure actuelle, n'est pas au courant et ne l'a jamais été. Je cache tout ça, pour ne pas inquiéter, mais aussi car c'est une partie de moi que je veux garder secrète. Pas parce que j'ai peur qu'on ne me comprenne pas ou qu'on me prenne pour une folle, mais parce que c'est à moi, et que je ne veux pas partager ça avec mes proches.
Parce que oui, cette dépression, je la déteste, je déteste les états dans lesquels elle me met. Je peux pleurer, je peux vouloir mourir d'un seul coup. Mais cette dépression, je l'aime autant que je la déteste. Je l'aime car c'est moi. Je l'aime car je me complais dans cet enfer, dans cette noirceur. Si vous m'annonciez que toute la noirceur que j'ai autour de moi me quitterait durant le restant de mes jours, je serais fort probablement malheureuse. Ne vous inquiétez pas, moi-même je ne comprend pas pourquoi je l'aime autant que je la déteste. Je pense que grâce à cette dépression, que je personnifie comme si elle était une personne tout à fait réelle, je peux me rendre compte, dans mes moments de bonheur, à quel point la vie est précieuse, et à quel point rien n'est acquis, pas même le bonheur. On peut avoir tout ce dont on rêve et puis du jour au lendemain, sans qu'il n'y est aucun évènement ni accident, tout peut s'effondrer, à cause de cette noirceur qui vient s'abattre sur vous, dans votre esprit et dans votre corps.

Durant ces derniers mois, cette dépression est revenue me frapper de plein fouet. Elle est là au quotidien avec moi, elle est devenue ma meilleure amie, celle qui me suit partout. Beaucoup de choses me rendent malheureuse, et je pense aussi faire une de ces déprimes hivernales. Alors j'ai perdu l'enthousiasme de lire, j'ai perdu tout intérêt à ma passion, à mon seul repère. Mais je n'ai pas pour autant dit adieu à la lecture le temps que cette déprime passe. J'ai décidé de prendre soin de moi, et de me prouver que, malgré tout, même si je sais que je serais en dépression toute ma vie, je peux être la personne que je veux, en commençant maintenant. Alors j'ai décidé de me lancer dans la lecture d’œuvres de type "développement personnel". Genre littéraire qui n'est d'ailleurs pas toujours accueilli les bras ouverts. Je vois beaucoup d'avis négatifs comme quoi ce genre ne servirait à rien, qu'il n'est là que pour se faire de l'argent mais aussi pour manipuler les plus vulnérables. Mais je ne suis pas d'accord. Ce type de lecture me fait un bien fou, un bien incroyable ! Je ne pensais pas que cela me ferait autant de bien, mais je me sens bien en lisant ces livres, ils me font du bien au moral.

Comme vous l'avez peut-être vu dans un de mes précédents articles, j'avais prévu de faire du sport dans mes résolutions, spécialement le Squat Challenge, un peu modifié par mes soins. Mais à cause de cette déprime, je n'ai pas pu m'y mettre correctement, mais je n'ai pas pour autant voulu abandonner mes résolutions. Alors j'ai trouvé l'application FizzUp, c'est une application de fitness gratuite. Un programme est personnalisé pour le niveau de chacun. J'ai essayé de m'y mettre en revenant de ma journée, aux alentours de 17h, mais j'étais beaucoup trop fatiguée, et je n'avais pas envie de m'y mettre. Alors j'ai décidé de mettre en place un début de Miracle Morning, vous savez, cette tendance dont on entend parler absolument partout et que beaucoup de gens se permettent de critiquer. Je me réveille à présent à 5h au lieu de 5h50, et j'attaque mon sport dès le réveil. Ce n'est pas facile, mais une fois mon sport attaqué, je sens le sourire se dessiner sur mes lèvres. Et je suis fière de le faire chaque jour, sans même avoir l'impression de l'avoir fait tellement je le fais tôt. L'alimentation ne suit pas spécialement pour le moment, mais tout cela fera le sujet de prochains articles.

Ceci était censé être un article d'introduction, mais je me rend compte qu'il est peut-être un petit peu trop long pour être considéré comme tel.
Pour conclure tout cela, dans cette catégorie, je pense vous parler de mes astuces et recettes pour aller mieux, mais aussi vous parler de sport et d'alimentation, ainsi que de sujets personnels sur lesquels j'aimerais m'exprimer. Attention, mon blog ne va pas devenir un blog lifestyle, loin de là ! J'en suis à 5 McDo en une semaine et demi, alors croyez-moi, je serais mal placée pour vous faire ce genre de blog, mais je me fais des périodes détox, pour justement, éliminer tout ce que mon corps a du mal à gérer, mais aussi des détox mental, à savoir des cures sans technologie, etc... On verra ça dans les futurs articles, et j'espère que vous serez nombreux à me suivre, en espérant que cette nouvelle catégorie ne vous dérange pas, n'étant pas le but premier de ce blog.



Bienvenue sur cette nouvelle catégorie ! 😘




You May Also Like

6 commentaires

  1. Hâte de lire tes chroniques!Je reprends le sport en mars, apres mes vacances et surtout quand je serais guérie (sinusite + rhino pour courir c'est moyen). Prends bien soin de toi. Des bisous ♥

    RépondreSupprimer
  2. Je pense qu'à un moment il faut se dire stop, comme tu le dis cette dépression fait partie de toi comme l'angoisse fait partie de la mienne, il faut apprendre à vivre avec sans que cela nous ronge tout nos moments de bonheur. Il faut essayer de profiter de la vie et de la voir sous un autre oeil, de façon positive et joyeuse, essayer de minimiser les choses qui nous déprime en se rendant compte qu'il y en a d'autre plus joyeuse qui sont à notre portée! J'espère que tu ne prendras pas mal ce commentaire, ce n'est pas le but... Ces choses ont me les a redite plusieurs fois et depuis cette année j'essaye de voir le vie en rose et cela fait tellement de bien! Je ne dis pas que je n'ai plus de crise d'angoisse ou de journées pourries par l'angoisse et le doute mais c'est beaucoup mieux maintenant!
    J'ai un peu déballé ma vie et j'espère que tu ne m'en voudras pas pour ça non plus ;) J'espère que ça ira mieux, en tout cas tu as l'air bien partie!

    RépondreSupprimer
  3. Je pense beaucoup aimer ce genre d'article, je te souhaite du courage et c'est génial pour le sport !! Ça motive dès le matin, c'est chouette :)

    RépondreSupprimer
  4. C'est pas facile de remonter la pente parfois mais si tu arrives à trouver quelques trucs pour te sentir mieux, c'est tant mieux et les partager avec nous, ça peut être pas mal :)

    RépondreSupprimer
  5. C'est une catégorie qui peut être vraiment intéressante ! J'ai donc hâte de voir ça :) Sinon, je l'avais bien lu ton article en août 2016 et, parfois, je me reconnais en toi (pas en tout, bien sûr).

    RépondreSupprimer
  6. J'ai très hâte de lire d'autres articles de cette catégorie !

    RépondreSupprimer